La gestion du désintérêt pour un jeu co-acheté

Commentaires:

Une des questions que l'on me pose souvent est:

"Qu'arrivera-t-il quand je n'aurai plus envie de jouer à un jeu que j'ai co-acheté ? Comment m'en départir ?"

Je vous rappelle que l'obtention du jeu en question a été possible grâce à tous les paiements des co-utilisateurs (vous y compris donc) mais aussi que ce que vous avez obtenu réellement est la gestion partagée de ce jeu. Vous n'en êtes pas copropriétaire car le jeu appartient virtuellement à la plateforme coludik. À la place, vous détenez un droit d'utilisation perpétuel (un peu comme une location infinie). Le jeu est devenu un commun qui vous libère de la notion de propriété et de ses contraintes.

La beauté du système coludik se confirme lorsque vous n'avez plus envie de jouer au jeu. En tant que plateforme collaborative juste et honnête, il fallait trouver un avantage même dans le fait de se séparer d'un jeu. Le but, je vous le rappelle, est de vous faire jouer plus, plus souvent, pour peu cher. Je vous l'annonce donc tout de go: vous allez récupérer votre argent initial ! Il faut que je vous explique car il y a différentes options et le mieux est ce petit graphique:

Vous êtes le joueur no 3 en bas à gauche et vous avez payé une part de 20$ sur un jeu qui en vaut 50$ (3 joueurs sont impliqués). Un an après, vous ne souhaitez plus y jouer. Vous avez 5 options (ce sont des idées, pas des fonctionnalités figées):

  1. D'un commun accord, les 2 autres joueurs vous payent votre investissement à parts égales. Chacun d'eux vous donne donc 10$.
  2. Un des joueurs, très fan du jeu, vous rachète entièrement votre part d'utilisation (20$). Dans l'exemple, le joueur 2 pourra donc y jouer plus longtemps qu'avant.
  3. Toujours en accord avec les autres joueurs, vous faites une annonce pour trouver un remplaçant. Si quelqu'un se propose, il devra être validé par le reste de l'équipe (sur un critère géographique j'imagine). Ce nouveau joueur vous paiera vos 20$.
  4. Il se pourrait que personne ne soit contre l'arrivée de multiples joueurs au lieu d'un seul...
  5. Enfin, vous pourriez vouloir partir tout bonnement sans rien demander (si vous avez mis 5$ dans un jeu, vous ne voulez peut-être pas vous embêter à les récupérer). Cette option s'imposera d'elle-même de toute façon si vous aviez la malchance de ne trouver aucun repreneur.

Revenons un peu sur la phrase "Récupérer son argent initial". Le système veut tendre vers cet objectif. Mais il ne faut pas se leurrer: des circonstances particulières peuvent venir nuancer ce fait. Le jeu s'est peut-être dévalué sur le marché entre temps (quoique, rappelez-vous, ce n'est pas un bout du jeu que vous vendez, mais un droit d'utilisation qui, lui, ne se dévalue pas). Ou bien l'état du jeu n'est plus ce qu'il était quand vous l'avez acquis (usure normale ou manque de soin). Ou bien encore, pour trouver un partenaire plus rapidement, vous faites le choix délibéré de faire une offre "intéressante". L'équipe devra dans ces différents cas modifier le montant demandé pour le rachat de la part. Dans l'exemple ci-dessus, vous pourriez avoir à demander 15$ au lieu de 20$. Mais la diminution ne devrait jamais être dramatique. Pourquoi ? Parce que la nature même de coludik fait qu'un "acheteur" a toujours l'impression (et ce n'est pas qu'une impression en fait) de payer peu cher l'accès à un jeu. Et puis, vous l'aurez compris, si vous voulez retrouver votre mise de départ, vous n'aurez qu'à (collectivement) prendre grand soin du jeu.

Maintenant, comment gérer le cas ou tout le cercle de joueurs veut se défaire du jeu ? Il s'agira sûrement de réinjecter le jeu dans le système comme s'il s'agissait d'une vente. Le système vous demandera de choisir un prix égal ou inférieur au montant initial (50$ dans l'exemple) que votre équipe choisira après concertation (par messagerie interne). Lorsqu'une nouvelle équipe aura acquis le jeu, la somme sera répartie au prorata des mises de départ.

Pour finir, j'aimerais mentionner un cas un peu particulier: celui où tout le monde est prêt à passer à autre chose sauf une personne. Dans ce cas, celle-ci devra récupérer les parts des autres. À l'issue de cette opération, coludik va transférer la propriété du jeu à cette personne et le voilà sorti du système.

Note: techniquement, les transferts d'argent devront se faire de la main à la main dans un premier temps. Je ne doute pas, si coludik devient un succès, que je développerai un système de paiement en ligne entre joueurs par la suite pour faciliter ce genre de choses.

Alors, qu'allez-vous faire de l'argent récupéré ? Racheter un jeu ?

Copyright Coludik 2018-2022 • Tous droits réservés