La confiance, l'élément clé du succès de coludik

Commentaires:

Tout système d'économie collaborative a besoin de la confiance entre pairs pour fonctionner. Il en sera bien sûr de même sur coludik où les joueurs devront se faire confiance pour partager des jeux de société. Mais soyons plus précis: il ne s'agit pas ici de prêter un jeu et de faire confiance à l'autre pour qu'il nous rende notre propriété. Je le rappelle, sur cette plateforme, on ne possède pas le jeu qu'on co-achète. On paye à prix réduit la mise en commun d'un produit, le jeu, et on organise la gestion de ce "commun" entre personnes. C'est sur cette gestion qu'il faudra faire confiance à ses partenaires (état du jeu, transmission à l'heure dite, prêt à d'autres membres hors du cercle de co-acheteurs, ...).

Des gens arrivent à se prêter leur maison à des milliers de kilomètres ou encore à emprunter une voiture à leur voisin. Cela demande une grande confiance, d'autant plus que le bien en question reste propriété des personnes. Sur coludik, il me semble donc assez facile d'établir une bonne confiance et je vais vous exposer les moyens mis en oeuvre pour cela.

Le premier est une simple barrière monétaire à l'entrée, ce qui répond aussi à la question que vous vous posez certainement depuis le début et qui est "ça va couter combien" ? J'ai longtemps réfléchi à cette question car elle englobe aussi la notion de viabilité de la plateforme elle-même. À l'heure du tout gratuit, nous nous attendons tous à obtenir des services pour rien. J'espère cependant que vous n'êtes plus dupes et que vous savez maintenant que le gratuit n'existe pas. Il y a toujours quelque part quelqu'un qui paye. Si coludik était totalement gratuit, il ne pourrait y avoir ni confiance ni pérennité du service. Avec un abonnement annuel, vous montrez deux choses: vous êtes sérieux à propos du partage des jeux de société et vous tenez à vous assurer que je pourrai faire vivre ce système (développement, maintenance, soutien aux membres), les deux étant importants sur la durée. Prenez TricTrac ou BoardGameGeek. Ces plateformes, à la fois sociales et informationnelles, doivent aussi se reposer sur des business models pour survivre (publicité, dons, abonnements).

Je tiens aussi à vous dire que pour moi, l'économie collaborative ne doit pas permettre au propriétaire d'une plateforme de s'engraisser. Il n'y aura donc aucune commission sur tous les jeux que vous co-achèterez. Un simple abonnement suffira à m'aider à maintenir la plateforme. Son prix devrait être l'équivalent de celui d'un jeu moyen. Il reste à déterminer.

Le 2ème mécanisme à mettre en place est un système de récompenses et de motivation. En accordant des avantages aux membres on crée une certaine fidélisation. Pouvoir jouer gratuitement à des jeux est un exemple. Ce sera possible par le système d'emprunts et de relais. Un système de points devra aussi exister. En se comportant bien et en faisant vivre coludik, un membre gagnera des points qu'il pourra dépenser de diverses façons. Un système de parrainage récompensera aussi ceux qui amènent de nouveaux membres.

Enfin, un 3ème moyen sera un système de notation. Je ne suis pas super fan de noter les gens mais cela semble quand même nécessaire. Est-ce que cela se fera par des étoiles, des pouces levés, des commentaires écrits, je ne sais pas encore.

Copyright Coludik 2018-2022 • Tous droits réservés